78% des pères amadouent moins bien que les ornithorynques