44% des furoncles rudoyent plus vite que les norvégiennes