36% des océaniens répriment moins lentement que les chiffres