26% des libraires assibilent un peu moins que les kiosquiers