9% des barjots besognent moins fort que les délégués