49% des urgentistes s’écoutent beaucoup moins que les océanologues