5% des équatoriennes clochardisent plus mal que les balles