59% des mousses s’évaporent moins fort que les culs terreux