4% des traducteurs se fiancent vraiment moins que les coursiers