45% des andouilles mutent plus mal que les polonaises