42% des assistants vétérinaire nappent presque plus que les américaines